Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM

Capelines et demi capelines

Capelines et demi capelines

Parure incontournable des femmes bourgeoises du XIXème siècle qui aimaient à déambuler ainsi coiffées, les capelines et demi capelines traversèrent les siècles pour réapparaître jusqu'à aujourd'hui. De confection de paille à l'origine, la capeline et demi capeline seront par la suite ouvragées en raphia, laine ou feutrine.

Capelines et demi capelines : un pedigree.

Au Moyen-Age, c'est aux paysannes en particulier que le port de la capeline se généralise afin de se protéger du soleil en plein labeur. Synonyme prosaïque de chapeau, elle est confectionnée le plus souvent assez sommairement de paille à des fins donc de protection et non de parure. Ce n'est qu'au cours des décennies, que cet atour féminin va devenir un vêtement d'apprêt esthétique auprès des femmes aisées, dès le XIXème siècle dans la sphère bourgeoise.

Des seventies à nos jours...

 Plus proche de nous, c'est sous le feu de la rampe que la capeline va relancer sa popularité auprès des femmes dans la célèbre pellicule « Les demoiselles de Rochefort ». En effet, portée par Catherine Deneuve et Françoise Dorléac, la capeline redevient convoitée auprès de la gent féminine qui s'éprend d'évasion et de goût pour l'élégance. Les femmes apprécient de plus en plus cet accessoire de mode confectionné dans des tailles et des formes différentes : capeline ou demi capeline ravissent tous les goûts.

 Ainsi, capelines et demi capelines ont traversé les époques et les couches sociales avant de s'exposer ces dernières années sur les défilés, et d'être présentes auprès de tous les chapeliers réputés.

 

Aucun produit à afficher

×